OCIM

PlanetGOLD : cap sur 2025

Fort du succès de ses premières initiatives, le programme international aborde la seconde phase de son déploiement en élargissant notamment son champ d’actions à huit nouveaux pays.

Voilà trois années que PlanetGOLD se mobilise sous l’égide du Programme des Nations Unies et de la Convention de Minimata pour l'environnement afin de rendre les mines d'or à petite échelle (ASGM) plus sûres, plus propres et plus rentables pour les mineurs artisanaux.

En dépit d’un contexte sanitaire fortement perturbant pour les communautés minières, cette période a été mise à profit pour lancer un grand nombre d’initiatives autour de quatre axes :

  • renforcer l’intégration du secteur de l'ASGM dans l'économie formelle
  • faciliter l'accès aux technologies sans mercure et aux meilleures pratiques
  • relier les mineurs artisanaux aux chaînes d'approvisionnement
  • combler le déficit de financement

Mis en œuvre dans neuf pays répartis sur 3 continents, le programme s’est appuyé sur un partenariat actif avec les gouvernements, le secteur privé et les communautés ASGM.

Grâce à de nouveaux financement en provenance du Fonds pour l'environnement mondial ou FEM (Global Environment Facility, ou GEF), PlanetGOLD lance cette année la deuxième phase de son déploiement. Le programme s’élargit ainsi à huit nouveaux pays, tout en mettant en œuvre des approches d’accompagnement novatrices en plus de la poursuite de ses actions initiales.

"Cet élargissement du périmètre d’intervention de PlanetGOLD nous engage. Il renforce à la fois notre motivation et notre responsabilité pour accélérer l’amélioration des pratiques de production et l'environnement de travail des mineurs artisanaux et à petite échelle ", explique Miranda Werstiuk, présidente de l’External Programme Advisory Group de PlanetGOLD et directrice du développement chez OCIM à Toronto.

Plus d'articles